Skip to Content

Un extrait de La Nuit sans fin en ligne !

Un extrait de La Nuit sans fin en ligne !

Jeudi 25 Mars 2010
Le prologue et le début du premier chapitre de La Nuit sans fin, L’Âge du chaos*, de Mark Chadbourn sont disponibles sur notre site.

Londres, de nos jours.

Quand Jack Churchill et Ruth Gallagher sont attaqués par un géant monstrueux sous le London Bridge, ils ignorent qu’ils vont bientôt plonger dans les arcanes d’une nuit sans fin… Car les dieux celtes sont de retour après un exil millénaire, bien décidés à prendre leur revanche sur le monde moderne. Lâchés par la science et la technologie, Jack et Ruth sont contraints de fuir, poursuivis par des créatures aussi sanguinaires qu’opiniâtres.
 
La dernière chance pour l’humanité réside dans quatre artefacts magiques, seuls capables de contrer les puissances ancestrales. Une quête désespérée s’engage.

L’âge de raison s’est éteint, celui du chaos ne fait que commencer.

« Cela se produisit juste avant l’aube, au moment où l’obscurité est la plus oppressante. Londres était noyée dans le brouillard glacé et opaque de février : s’élevant de la Tamise, celui-ci déformait les clapotis de l’eau et les premiers chants timides des oiseaux qui, nichés dans les arbres de la berge, pressentaient l’apparition imminente du soleil. L’heure matinale et l’atmosphère glauque laissaient Church indifférent, tandis qu’il errait, perdu dans des pensées qui du chagrin s’étaient muées en obsession et l’avaient aigri par la même occasion. En le voyant déambuler ainsi, on aurait pu le prendre pour un fantôme ; grand, mince, sa peau déjà pâle était accentuée par la noirceur de sa chevelure, et l’expression grave de son visage amplifiait l’austérité inquiétante des lieux. Depuis deux ans, ses sorties nocturnes étaient devenues de plus en plus fréquentes. Au cours de la journée, il parvenait à se libérer de ses souvenirs, mais, dès le soir tombé, ceux-ci refluaient en nombre, empreints d’un réalisme excessif, l’obligeant à parcourir les rues, dans l’espoir futile que ses promenades les occulteraient, qu’il pourrait les abandonner derrière lui. Mais elles se révélaient aussi vaines que tous ces voeux exprimés au cours de l’enfance ; à son retour, il ne pouvait échapper aux différents objets qui avaient été siens, ni au vide qu’elle avait laissé dans l’appartement. Le dilemme était presque au-dessus de ses forces… » La suite ici (Acrobat Reader est nécessaire pour lire le fichier). Si vous préférez le télécharger, rendez-vous sur la page de présentation du livre.

Auteur de nombreux romans et essais, Mark Chadbourn a également collaboré en tant que journaliste pour la plupart des grands journaux anglais et pour la télévision. Auteur reconnu et acclamé dans les pays anglo-saxons, il est traduit pour la première fois en France.

À noter que Aux heures les plus sombres, le deuxième tome de la trilogie de L’Âge du chaos paraîtra en automne en Orbit !

« Achetez-le. Lisez-le. Vous ne le regretterez pas. Et vous attendrez la suite avides et angoissés… » British Fantasy Society

 

Ajouter un commentaire

Poster un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ ne sera pas montré publiquement.
  • Les adresses de pages web et de messagerie électronique sont transformées en liens automatiquement.
  • Allowed HTML tags: <a> <em> <strong> <cite> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plus d'informations sur les options de formatage

CAPTCHA
Cette question est pour vérifier l'authenticité de votre enregistrement.
11 + 9 =

Veuillez répondre à cette simple question d'arithmétique. Par exemple : pour 1+3, saisissez 4.