Skip to Content

Warbreaker sur le net

Warbreaker sur le net

Mardi 12 Février 2013
Brandon Sanderson convainc toujours. Ses nouvelles héroines : Siri & Vivenna

Dès que les sœurs ont pris chacune leurs places dans l’histoire, le lecteur est pris dans la toile. Il est très difficile de lâcher ce livre étonnant.

Heclea
Toute la chronique ICI

 

Je suis absolument fan de cet auteur qui me permet d’enchaîner les coups de cœur, et je ne peux que conseiller à tout le monde de découvrir sa plume et son imagination.

Blue Moon
Toute la chronique ICI
 

Warbreaker illustre si besoin est que Brandon Sanderson est un auteur en pleine ascension, encore loin de se trouver à court d’idées en matière de high fantasy. Le ton ponctuellement plus léger de ce one-shot associé à une intrigue solide et entraînante ainsi que le système de magie intrigant forment un ensemble remarquable.

Elbakin
Toute la chronique ICI
 
 

Le style de l'auteur m'a pourtant donné l'impression de lire quelque chose de totalement nouveau! Je n'ai finalement trouvé aucune similitude entre Warbreaker et d'autres livres que j'ai pu lire, qu'ils soient de Brandon Sanderson ou d'un autre.

Lectures Trollesques
Toute la chronique ICI
 
 

Le récit est emplit de magnifiques surprises… un jeu de dupes où bien malin sera celui qui en saisira tous les tenants et aboutissants, Brandon Sanderson ne laissant encore fois rien au hasard…

Glow Moon Light
Toute la chronique ICI
 

Ajouter un commentaire

Poster un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ ne sera pas montré publiquement.
  • Les adresses de pages web et de messagerie électronique sont transformées en liens automatiquement.
  • Allowed HTML tags: <a> <em> <strong> <cite> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plus d'informations sur les options de formatage

CAPTCHA
Cette question est pour vérifier l'authenticité de votre enregistrement.
4 + 14 =

Veuillez répondre à cette simple question d'arithmétique. Par exemple : pour 1+3, saisissez 4.